Cahier de répertoire musical joué en Vendée N°15

15,00 €
TTC
Quantité
En stock

  • Votre commande sera expédiée dès réception du paiement. En l'absence de règlement sous un délai de 7 jours, votre commande pourra être annulée. Votre commande sera expédiée dès réception du paiement. En l'absence de règlement sous un délai de 7 jours, votre commande pourra être annulée.

Avec ce numéro 15 de la collection Répertoire musical joué en Vendée, les trois quarts de la mission que s’est donnée l’École départementale de la Vendée est atteint. Il reste donc cinq nouvelles éditions à produire. Si l’on fait un bilan provisoire et approximatif, ce sont quelques 1 440 pages dédiées à la musique en Vendée, soit 855 pièces musicales. C’est beaucoup pour un seul département ! C’est, à notre connaissance, un cas unique en France. Nous pouvons nous enorgueillir !  Mais il reste cinq nouveaux cahiers, c’est-à-dire environ 200 pièces musicales à éditer, et des articles à rédiger. Tout cela ne se fait pas tout seul. Cette étape permet de relancer le besoin de collaboration de toutes celles et ceux, à la fois pour que ces prochains numéros soient aussi riches que les premiers, mais surtout, qu’ils répondent aux attentes des professeurs, élèves, administrateurs et lecteurs qui s’intéressent à l’histoire musicale de la Vendée. Heureusement, que nous avons imité la cigale et la fourmi : en amassant ! Ayant la parole pour m’épancher dans la préface, je vais en profiter pour partager avec tous la situation qui se concocte actuellement et dont, un premier aboutissement devrait voir le jour en 2020, au pire en 2021 : La Maison du patrimoine vivant. Ce sera un lieu de vie, de remise en vie, de nos trésors rassemblés, un lieu qui permettra aux visiteurs extérieurs à la Vendée de découvrir notre culture qui, actuellement, est en difficulté. Aussi, j’en appelle à tous de se ressaisir. Certes il est normal que notre répertoire s’enrichisse de nouvelles compositions, c’est un phénomène naturel et traditionnel, mais ce qui interpelle aujourd’hui c’est le manque de lien avec les racines traditionnelles. Nous avons l’impression que le compositeur d’aujourd’hui veut trouver sa place au niveau planétaire avant d’être le continuateur des sonneurs locaux d’hier. La plupart de ces nouveaux airs ne se gravent plus dans la mémoire des auditeurs, ils ne seront donc qu’éphémères ! Dommage, car ils ne seront jamais traditionnels ! Évidemment, ces quelques réflexions ne valent pas pour tous. Je veux parler d’une tendance, et qui ne fait que s’accentuer depuis une vingtaine d’années. Parlons-en, échangeons, rencontrons-nous. Hélène et Stanley, aux portes de la quarantaine, il y a quelques jours me confiaient : « On ne s’y retrouve plus dans les bals. On ne distingue plus ce qui est Maraîchin de ce qui vient d’ailleurs, tout se ressemble. Quant aux pas de maraîchines, ils ont perdu de leur précision, les corps n’ont plus cette élégance de ce que nous voyons lorsque nous étions ados… » Pas plus de 25 ans séparent ces deux observations ! Œuvrons tous ensemble pour que notre culture vendéenne retrouve ce qui la singularisait des autres territoires. Nous savons que nous pouvons compter sur le Conseil départemental qui soutient les associations, notamment l’École départementale de musique traditionnelle de Vendée qui s’appuie sur les forces vives d’Arexcpo en Vendée, DacTRAD Sud-Vendée et des Joyeux Vendéens, pour le Bocage.

Jean-Pierre Bertrand

9 Produits

Fiche technique

Editeur
AREXCPO en Vendée - Ecole départementale de musique traditionnelle de Vendée
Dactrad
Joyeux Vendéens
Vendée Patrimoine
Nombre de pages
97
Collection
Cahiers de répertoire de musique traditionnelle
ISBN
2-919264-35-3